Ethique et toc !

3 mars 2013 14 copie 1024x662Avant tout, nous travaillons dans le respect de nos animaux, de l'environnement, des consommateurs et de nous-mêmes.

Pour cela, nous misons sur des points essentiels :

 

1. le respect de nos animaux :

Agneau sous mere small logoNous respectons le cycle naturel des brebis.

Nous n'intervenons pas sur les chaleurs.

L'insémination artificielle, nous sommes CONTRE.

Les brebis sont dehors dès que le temps le permet.

Elles mangent de l'herbe du printemps à l'automne et du foin dès que l'herbe manque. On ne connait pas l'ensilage ni l'enrubanage, qui sont très agressifs pour tous les animaux et très gourmands en plastique !

Cela fait que nos brebis respirent le bon air, ne sont presque jamais malades et ne nécessitent pas d'antibiotiques rendus obligatoires par l'agriculture intensive.

Nous intervenons le moins possible lors de l'agnelage. On voit trop souvent les agriculteurs tirer comme des forcenés pour arracher systèmatiquement les petits des mères.

4 fevrier mars 2013 26 copie

 

C'est comme pour les femmes, elles ont besoin de temps et de calme et la plupart du temps, tout se passe bien, sauf quand, grâce aux "progrès" de l'agriculture, la semence artificiellement implantée donne naissance à un monstre disproportionné.

L'accouchement ça se respecte ! La mère ne sera pas déchirée, ni traumatisée, le lien mère/enfant se fera tout naturellement.

Nous laissons les agneaux sous la mère pendant un mois et demi, jusqu'au sevrage, le lait en poudre, on ne connait pas !

4 small

Nous ne coupons plus les queues : en effet, par mesure d'hygiène et parce que c'est ce que l'on nous apprend, nous coupions les queues des femelles à la naissance pour faciliter le branchement lors de la traite.  Nous sommes revenus sur cette technique barbare, nous avons compris qu'un coup de tondeuse en début de lactation vaut mieux qu'une mutilation !

 

 

 

2. la qualité de nos produits: 

- la qualité d’un produit laitier dépend de l'alimentation et du cadre de vie des animaux avant tout !

Ainsi un agnelage en fin d'hiver, début de printemps signifie que pendant toute la durée de la lactation, les brebis seront dehors, à manger de l'herbe, et non pas entassées entre 4 murs, sur du fumier, voire sur un caillebotis, et par conséquent, sur leurs déjections ( mmm, le bon lait !)

- Nous fabriquons nos produits avec du lait frais.

Lorsque nous faisons du fromage, nous emprésurons tout de suite après la traite. Nous pouvons donc nous permettre de faire du fromage au lait cru. le lait est ni réchauffé, ni refroidi...il est encore "vivant" !

Pour tout ce qui est pasteurisé : yaourts, confitures de lait et glaces, nous fabriquons tous les matins  avec le lait de la veille et du matin.

Copie de p1050706 800x768La qualité d'un produit demande beaucoup d'hygiène et de rigueur. En ouvrant 2 fois par semaine les portes de notre ferme et une vue imprenable sur notre fromagerie, vous êtes les premiers contrôleurs d'une parfaite hygiène dans notre labo. 

Nous sommes contre les habits à usage unique, une folie humaine qui engendre chaque jour des tonnes et des tonnes de déchets pour notre planète.

A vouloir faire du propre, on salit tout !

Nous utilisons des chaussures, des tabliers et des toques lavables à volonté. C'est encore possible en 2016, comme quoi tout espoir es encore permis !

 

 

 

3. la transparence :

SmallNous ne comptons pas sur une belle nana déguisée en laitière pour mettre en valeur nos produits, ni sur un bel emballage, ni sur une campagne de pub, NON.

Nous vous offrons la transparence, la vérité lors de nos visites de ferme et c'est vous qui êtes emballés ou pas !

Ainsi, quand vous achetez un produit, chez nous, vous ne payez pas le mannequin, le graphiste, l'imprimeur et surtout le patron d'une marque ... mais nous, les producteurs, ceux qui font tout le boulot !

Vous avez une vue sur notre fromagerie, nos bêtes ...tout , lors de nos visites qui font partie intégrante de notre projet.

 

4. la vente directe et locale :

Finis les intermédiaires, nous sommes maîtres de nos produits de A à Z, nous vendons tout en direct. 

Cela joue sur le prix: personne ne se sert au passage.

Panier smallLa grande distribution pratique une sorte d'exclavagisme modene qui consiste à se faire du fric sur le dos des vrais travailleurs.

Certains acceptent qu'on leur dicte leurs prix, nous n'en ferons jamais partie, nous avons trop d'estime pour notre travail.

La vente directe demande de diversifier au maximum notre production : nous fabriquons: 3 sortes de fromages, du yaourt, de la douceur de lait et de la glace, le tout dans diffèrents parfums..

C'est certes du boulot en plus mais imaginez comme c'est passionnant et valorisant de changer chaque jour de fabrication et de proposer un panier aussi varié.

Nous produisons en fonction de la demande. Produire à perte, c'est inconcevable ici.

 

 

5. les emballages: 

Nous récupérons tous nos emballages. Il n'y a pas de consigne, la seule consigne étant de ne pas les jeter !

Nous utilisons du verre pour nos yaourts et confitures de lait.

Certes, le verre est lourd, cassant, encombrant, oui, mais il est recyclable à vie !

Il faut les récupérer, les relaver, les contrôler ... c'est du temps, mais c'est si bon d'être en accord avec ses convictions.

Nous sommes récompensés de nos efforts, nous récupérons en moyenne les 2/3 de nos emballages, c'est très apprécié de notre clientèle très sensible à leur impact sur l'environnement et, à la fin, avec un peu d'organisation, on y gagne !

Pour nos glaces , nous utilisons des pots en plastique alimentaire ( le verre étant trop sensible au congélateur), mais nous les réutilisons malgré tout dans la mesure du possible.

Nous ne distribuons plus de sacs plastiques, ça se fait dans les supermarchés, pourquoi pas PARTOUT ! Certes, il y a 1 % de râleurs, qui n'ont pas prévu de sacs réutilisables et qui préfèrent ne pas acheter, mais ça fait le tri dans notre clientèle. Les 99 autres sont ravis de notre initiative.

Il n'y a plus un endroit, ni un être vivant sur terre qui ne contienne pas de plastique !

Pour ce qui est des fromages, nous continuons, à contre-coeur à les emballer dans un papier paraffiné. Notre consommation est "monstrueuse", selon nous.

Une partie grandissante de notre clientèle utilise des boîtes alimentaires, et je peux vous dire qu'on la bichonne cette clientèle. C'est l'avenir !

Nous ne savons pas encore comment, mais nous allons réussir, petit à petit à arriver au zéro emballage.

 

Image mer 585x273

 

6. l'eau:

Une fromagerie demande une importante consommation en eau. Nous faisons des efforts au quotidien pour réduire presque de moitié la consommation moyenne d'une fromagerie.  

En conclusion: 

Nous ne sommes pas des marginaux, nous sommes juste des jeunes passionnés par ce que nous faisons, qui y mettent tout leur coeur et qui ont au moins l'impression de contribuer, à leur échelle, à un monde meilleur.

Merci de votre attention

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×